Le secteur d'élevage au Maroc

 

La filière laitière au Maroc

 

La filière laitière au Maroc assure la sécurité alimentaire du pays en produisant 96% des besoins nationaux en lait et dérivés. Malgré ses performances, elle se heurte à des défis, notamment liés au climat, à la stagnation du marché et à la taille des exploitations.

Au Maroc, la filière laitière comprend près de 400 000 exploitations dont 100 000 exploitants saisonniers. La production se fait  à 82% dans les « bassins laitiers », c’est-à-dire le Ghrab, Loukkos, Tadla, Doukkala, Chaouia, Souss Massa, Saiss, etc). En 2016, 2,6 milliards de litres de lait ont été produits. La croissance moyenne de production est faible : 4 à 5% par an. En avril 2015, un contrat-programme a été signé entre le gouvernement et la filière laitière. Il vise, entre autres, à augmenter la collecte de lait à 4 milliards de litres d’ici 2020.

La filière laitière génère un chiffre d’affaire de 13 milliards de dirhams dont 7 milliards reviennent aux acteurs de l’amont dans le monde rural. Au total, 460 000 emplois permanents sont assurés en plus des quelques milliers d’autres emplois. L’aval concentre 2 700 centres de collecte de lait et 82 usines laitières. Toutefois, 80% du volume est traité par seulement 10 unités : les plus vastes.

Le taux d’autosuffisance est passé de 88% en 2008 à 96% en 2016. Malgré cette belle performance, la filière laitière fait face quelques défis et stagne.

élevage au maroc

chiffre d'élevage

 

Enregistrer vos commentaires

commentaire